Vous êtes ici

แจกเครดิตฟรี 1000 ไม่ต้องฝาก_sbobet ดีไหม pantip_แทงบอลออนไลน์

Aper?u

  • Chaque année, plus de 45 000 personnes en C.-B. suivent la formation FS1.
  • Depuis 1986, près de 800 000 personnes en C.-B. ont suivi la formation FS. Cela correspond à près de 20 % de la population de la C.-B.
  • Le programme FOODSAFE est entièrement autofinancé et ne re?oit aucune dotation de la part du gouvernement.
  • Il bénéficie encore d’un très bon soutien et d’une très bonne promotion de la part du secteur de l’alimentation, qui le considère toujours comme son propre programme.
  • La formation FS1 est désormais offerte en ligne et par télé-enseignement.
  • La formation FS2 est également offerte en ligne
  • La formation FS1 est dispensée en anglais, fran?ais, chinois, pendjabi et coréen, et les manuels correspondants sont disponibles dans chacune de ces langues.
  • Les examens sont également offerts en plusieurs autres langues.

?

Ce qui a bien marché

  • Partenariat avec le secteur d’activité : son adhésion indéfectible depuis le tout début a contribué à assurer le succès du programme. Le mode de direction et de fonctionnement du programme FOODSAFE facilite et encourage la participation du secteur de l’alimentation.
  • Les formations sont dispensées par différents services privés et publics, ce qui assure que les cours sont disponibles sur demande dans toute la province, à des tarifs concurrentiels.
  • L’autofinancement du programme le rend indépendant du gouvernement et le protège des restrictions budgétaires en cas de compression des dépenses publiques.
  • Pour tenir compte du profil démographique du personnel de l’alimentation (faible niveau d’alphabétisation et anglais langue seconde), les formations sont con?ues et dispensées dans un langage simple et en plusieurs langues.

?

Ce qui aurait pu être mieux fait

Si le contenu des tout premiers cours était adéquat, il aurait gagné à être con?u du point de vue de l’apprenant adulte. Nous aurions d? nous appuyer davantage sur des spécialistes de la formation des adultes pour concevoir le programme et la fa?on de le dispenser. Les spécialistes de la matière à enseigner ne sont pas forcément les meilleurs concepteurs de programme de formation.

Personne-ressource :
Lynn Wilcott
Food Protection Services Acting Program Director, BC Centre for Disease Control
Courriel : Lynn.Wilcott(at)bccdc.ca